Le Cycle de Pendragon

Le Cycle de Pendragon

1: Taliesin : Je ne pleurerai plus les disparus, endormis dans leur tombe marine. Leurs voix s’élèvent : «Conte notre histoire, disent-elles.
Elle mérite de rester dans les mémoires.» Je prends donc la plume ».
Ainsi commence la tragédie de l’Atlantide engloutie, à jamais disparue dans de terribles convulsions.
Fuyant le cataclysme, trois navires désemparés emportent le roi Avallach et sa fille vers Ynys Prydein, une île noyée dans les brumes.

2 : Merlin: Le monde a-t-il jamais connu semblable époque ? Jamais ! Et c’est ce qui en fait la gloire et la terreur. Si les hommes savaient ce qui les guette, jusqu’au plus humble d’entre eux… ils défailliraient, ils se couvriraient la tête et mordraient leur manteau pour s’empêcher de crier. C’est leur bénédiction et leur malédiction de ne pas savoir. Mais moi je sais. J’ai toujours su…»

3 : Arthur: Arthur n’est pas digne d’être roi. Pion de Merlin, il est de basse naissance. Inconstant, mesquin, cruel et stupide, c’est une brute ignorante et bornée. Les gens disent tout ceci, et bien pire encore, au sujet d’Arthur. Laissez-les faire. Quand tout est dit, quand tous les arguments sont épuisés, ce simple fait demeure : nous suivrions Arthur jusqu’aux portes de l’Enfer, et même au-delà, s’il le demandait. Montrez-moi un autre homme qui puisse se prévaloir d’une telle loyauté.

4 : Pendragon: “Moi, Myrddin Emrys, je connais tous les récits perdus et ignorés, car j’étais auprès d’Arthur depuis le commencement. Et je me tenais à son côté en son heure la plus sombre. Et un jour à nul autre semblable dans la longue histoire de notre race… Un jour de duplicité, de terreur et de grande gloire. Oui ! de grande gloire. Car ce jour-là Arthur s’acquit le nom qu’il chérissait entre tous : Pendragon […]”

5 : Le Graal: Arthur, revenu sur les lieux de sa guérison miraculeuse, a été réveillé au milieu de la nuit par la vision d’un temple où la Coupe du Christ brillait d’un éclat comparable à celui du soleil. Le Pendragon est convaincu que cette vision était un signe du Roi des Cieux lui demandant d’édifier une demeure pour le Graal. La construction du Temple du Graal marquera le début d’une saison de paix et d’abondance qui durera mille générations. ”

6 Avalon : ‘Le retour du roi Arthur’: Édouard Neuf, roi réprouvé de la Grande-Bretagne moderne, est mort, et l’institution monarchique en passe d’être enterrée avec lui. Un ambitieux Premier ministre met en effet en place un nouvel ordre politique. Ayant obtenu l’abdication signée de tous les prétendants potentiels au trône, Thomas Waring est certain que la monarchie britannique ne survivra pas au nouveau siècle.
Dans les Hautes Terres d’Écosse, pourtant, un jeune homme fait une découverte qui pourrait changer le destin de son pays. Le capitaine James Arthur Stuart n’est pas le citoyen ordinaire qu’il croyait être, mais le descendant d’une obscure branche royale, élevé dans l’ignorance de sa véritable position. Encore plus étonnant, le nouveau Prétendant, non content de porter le même prénom que le souverain légendaire du Royaume de l’’Été, se révèle être une réincarnation du roi Arthur lui-même !

Mon avis:

La suite des aventures d’Arthur et de ses chevaliers.
Ce roman conserve sa part de classicisme et son originalité, piochant dans des contes plus antérieurs.(oraux pour la plupart)
Mais, l’intrigue est moins soignée que dans le roman précédent.
Je trouve ici l’histoire plus noire, plus mélancolique. On s’approche d’un inévitable…
La qualité d’écriture ne se dément pas.
A lire!

Et le tome 6 : Une des plus belles interprétations de la légende arthurienne, à mon humble avis. Indispensable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *