Le Piège de la Belle au bois dormant

Le Piège de la Belle au bois dormant

3,50

Mary Higgins Clark

Alafair Burke

1 en stock

Description

Résumé

Leur réputation n’est plus à faire : après le succès de L’Affaire Cendrillon et de La Mariée était en blanc, le duo de choc Mary Higgins Clark – Alafair Burke revient pour une nouvelle enquête de Laurie Moran.

La productrice de Suspicion, l’émission de télé-réalité spécialisée dans la reconstitution de cold cases, s’est laissée convaincre par Casey Carter, tout juste libérée de prison après une peine de quinze ans pour le meurtre de son fiancé, Hunter Raleigh. Si pour la presse et l’opinion publique Casey reste une criminelle, celle-ci continue de clamer son innocence, et Suspicion est sa seule chance de la prouver.

Entre les nombreuses jalousies et rivalités que suscitaient les fiançailles de Casey et Hunter, héritier d’une des plus grandes fortunes américaines, et l’arrivée d’un jeune loup aux dents longues pour remplacer le précédent présentateur de Suspicion, l’enquête et l’émission de Laurie s’annoncent difficiles…

Détails sur le produit

  • Éditeur : Albin Michel (15 mai 2013)
  • Langue : : Français
  • Broché : 448 pages
  • ISBN-10 : 2226248285
  • ISBN-13 : 978-2226248282
  • Poids de l’article : 600 g
  • Dimensions : 15 x 3.5 x 22.7 cm

Biographie de l’auteur

  • Née et élevée à New York, Mary Higgins Clark, d’origine irlandaise, revendique l’influence sur son écriture de cet héritage culturel : “Les Irlandais sont des conteurs-nés” rappelle-t-elle souvent. Et pourtant, rien ne prédestinait Mary Higgins Clark à devenir écrivain. Elle a dix ans quand son père meurt d’une attaque, laissant sa femme très démunie pour élever la petite Mary et ses deux fils. Malgré de brillantes études, Mary, à la sortie du lycée, s’inscrit dans un cours de secrétariat pour trouver du travail le plus rapidement possible, afin d’aider sa famille. Pendant trois ans, elle travaille dans une agence de publicité. Une envie de voyages la pousse à s’engager comme hôtesse de l’air à la Pan Am. Elle y restera un an avant d’épouser Warren Clark, qu’elle connaît depuis l’âge de seize ans. Peu après son mariage, elle commence à écrire des nouvelles qu’elle envoie aux journaux. Les refus sont nombreux mais Mary s’obstine et, en 1956, Extension Magazine publie enfin une de ses nouvelles. En 1964, Warren Clark meurt brusquement la laissant seule avec cinq enfants. Mary retrouve du travail et écrit des scripts pour la radio. Son premier livre publié, une biographie de George Washington, ne sera pas un succès? “Le livre était déjà en solde avant même d’être sorti de chez l’imprimeur ! ” commente-t-elle non sans humour. Elle décide alors d’écrire un suspense. Ce sera La Maison du guet (Where are the children) qui devient immédiatement un best-seller. Le succès accompagnera tous ses livres par la suite. En France, les éditions Albin Michel publient en 1979 La Nuit du Renard donnant par la même occasion le coup d’envoi à la collection Spécial Suspense qui compte à ce jour 19 des 21 livres écrits par Mary Higgins Clark. Après ses premiers succès, Mary Higgins Clark qui s’était beaucoup consacrée à l’éducation de ses enfants, décide de rattraper le temps perdu : elle entre à l’Université de Fordham au Lincoln Center et passe un diplôme de philosophie. Elle a par ailleurs présidé en 1988 l’International Crime Congress, à New York. En 1987, elle était présidente du Mystery Writers of America dont elle a été un membre actif pendant de nombreuses années. La reine du suspense est l’auteur féminin du genre qui vend le plus de livres aux Etats-Unis : plus de 50 millions en “hard cover”. Ses romans sont des best-sellers dans le monde entier, en France notamment avec plus de 20 millions d’exemplaires vendus. Mary Higgins Clark a reçu en 1980 le Grand Prix de Littérature policière pour La Nuit du renard et en 1998 le Prix du Festival du film de Deauville. En 1999, un sondage paru dans Le Monde la donnait en seconde position des auteurs les plus lus par les jeunes de 18 ans.

 

  • Alafair Burke est considérée comme l’une des nouvelles voix du polar contemporain. Ancienne adjointe du procureur de Portland, et fille du célèbre auteur James Lee Burke, elle enseigne le droit pénal à New York. Ses romans sont traduits en 12 langues. Son premier ouvrage traduit en France, Jamais vue, est paru en 2013 aux éditions Télémaque. La mariée était en blanc est la deuxième collaboration de ces deux maîtres du suspense, après L’Affaire Cendrillon (Albin Michel, 2014), vendu à plus de 150 000 exemplaires en France.

Informations complémentaires

Poids 0.600 kg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.