François de Closets ( lot de 4 livres)

François de Closets ( lot de 4 livres)

8,00

François de Closets

1 en stock

UGS : LOT-LIT-723 Catégories : , Étiquettes : ,

Description

Toujours plus ! (Littérature) 1 avr. 2014

Au nom de l’égalité, les 54 millions de Français se proclament tous défavorisés et réclament plus d’argent mais aussi plus de droits, d’avantages, de loisirs et de garanties. « Toujours plus ! » Au terme d’une enquête sans précédent, François de Closets dresse le nouveau palmarès des inégalités révélant les Français qui jouissent des plus hauts revenus, mais également ceux qui bénéficient de la sécurité de l’emploi, des rentes de situation, des privilèges fiscaux, des positions de monopole, du travail agréable, du temps libre, des protections renforcées, des promotions assurées, des avantages en nature, des statuts confortables et des primes généreuses. Ainsi est mise en évidence l’existence d’une France à l’abri de la crise, une véritable « privilégiature » qui englobe tout à la fois riches héritiers, opulents notaires, gros céréaliers et, plus modestes, les salariés des banques, d’E.D.F. ou des grandes entreprises. A l’opposé de ces puissantes corporations se trouve la France faible et inorganisée, celle des petits patrons, des ouvriers, des travailleurs précaires ou sans emplois. Ahurissant contraste ! Un siècle de progrès social sépare le personnel douillettement installé dans les caisses d’épargne ou au Journal officiel et les travailleurs misérables du nettoyage ou de l’habillement. Preuves à l’appui, chiffres en main, c’est la coupure en deux de notre société qui est ici dénoncée.

Le système E.P.M. (Littérature) 1 avr. 2014

« E.P.M. », c’est ainsi que, par dérision, on baptisait à la télévision certaines émissions de « haut niveau culturel » que le public ne regardait pas. « E.P.M. » – disons-le en toutes lettres : « Et Puis Merde… » -, ce n’est pas seulement une plaisanterie, c’est tout un système fondé sur l’ignorance ou le mépris du peuple et qui régit aussi bien la vie politique que culturelle. La télévision n’est ici que le miroir d’une société malade et c’est pourquoi le présent essai déborde largement le cadre du petit écran. Ce livre marque l’aboutissement de la démarche entreprise par François de Closets avec le Bonheur en plus et la France et ses mensonges. Parlant d’expérience, il fait voler en éclats les idées reçues sur « les pouvoirs des médias » et dénonce l’aristo-culture, l’agitation politicienne, les idéologies vaines et la sous-culture commerciale. L’avènement de nouvelles techniques : satellites, câbles, vidéodisques, etc., risque d’accentuer la coupure entre « la France de Guy Lux » et l’élite cultivée, car la société française est incapable de maîtriser ce déferlement d’images. Il reste tout juste dix ans pour tirer le meilleur ou le pire de cette nouvelle télévision. C’est pourquoi le livre de François de Closets se veut un cri d’alarme et d’espoir tout à la fois.

Tous ensemble. Pour en finir avec la syndicratie (Français) Broché – 1 octobre 1985

Politique, syndicalisme, société, médias (1985) – François de CLOSETS Tous ensemble – Pour en finir avec la syndicratie – SEUIL

LA FRANCE ET SES MENSONGES//EDITIONS DENOËL//1977

Informations complémentaires

Poids 1,2 kg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *