Françoise de Grignan: Ou le mal d’amour

Françoise de Grignan: Ou le mal d’amour

3,00

Jacqueline Duchêne

1 en stock

UGS : LIT-871 Catégorie : Étiquettes : , ,

Description

Résumé:

Tout le monde connaît Mme de Sévigné. Personne ne parle de Françoise de Grignan, sa fille qui écrivit elle-même à son mari d’admirables pages d’amour.

Il faut lire la célèbre correspondance pour mesurer le poids écrasant d’un amour maternel excessif et indiscret qui utilise supplications et pressions, ruse même, pour faire venir la bien-aimée à Paris, l’y garder jalousement et l’arracher à la Provence où la retiennent pourtant mari, enfants, devoirs.

Françoise était la troisième femme d’un mari qui avait presque l’âge de sa mère, beaucoup d’esprit et de charme, un grand nom et des dettes immenses. Elle s’appliqua avec résolution à sa tâche harassante d’épouse du représentant du Roi dans la plus importante province de France. Son comportement avec ses deux belles-filles et les trois enfants qui lui restèrent des six qu’elle mit au monde montre son dévouement et sa tendresse maternelle, moins envahissante mais non moins passionnée que celle de Mme de Sévigné.

Ces tensions, ces devoirs ou ces affections qui l’accablèrent toute sa vie avec excès, Françoise les vécut avec excès, même si elle donna par maladresse, ou voulut donner d’elle, une image froide qui la défendit de sa trop grande sensibilité. Son corps traduisit en des maux fluctuants, incessants, le trouble et les passions de son âme.

Farouchement désireuse d’aimer et d’être aimée, Françoise de Grignan fut souvent trop aimée ou mal aimée, et ce mal retentit profondément en elle jusqu’à lui en faire une blessure mortelle.

Détails sur le produit:

    • Éditeur : Fayard; Fayard édition (6 février 1985)
    • Langue : : Français
    • Broché : 334 pages
    • ISBN-10 : 2213015295
    • ISBN-13 : 978-2213015293
    • Poids de l’article : 300 g

L’auteur:

Nationalité : France

Biographie :

Jacqueline Duchêne est spécialiste du XVIIe siècle. Elle a publié trois biographies chez Fayard et quatre romans chez JC Lattès : La dame de Vaugirard (1997) ; Mademoiselle (1999) ; Madame l’étrangère (2001) ; Place royale (2003). Jacqueline Duchêne a notamment collaboré à l’édition de la Correspondance de Mme de Sévigné dans la Pléiade.

 

Source : http://www.editions-jclattes.fr

Informations complémentaires

Poids 0,300 kg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.