La Roue du temps 11 Le Seigneur du chaos

La Roue du temps 11 Le Seigneur du chaos

3,00

Robert Jordan

 

1 en stock

UGS : LIT-991 Catégorie : Étiquettes : , , ,

Description

Le livre

Trois jeunes villageois, Rand, Mat et Perrin, se trouvent un jour arrachés à la vie paisible de leur village, dans la région reculée des Deux-Rivières et oubliée de l’Andor. Tout commence lorsque Moiraine, une Aes Sedai, arrive au village avec son Champion (ou Lige), al’Lan Mandragoran (Lan). C’est un évènement extraordinaire pour la petite communauté. Malheureusement, la nuit suivante, le village se fait attaquer par une armée de Trollocs (monstres issus des expériences du Réprouvé Aginor) qui semblent viser trois habitations en particulier : celles de Mat, de Perrin et de Rand. Guidés par Moiraine et son Champion et accompagnés par Thom Merrilin, le ménestrel, les trois jeunes gens fuient les Deux Rivières, tentant d’échapper aux créatures du Ténébreux. Dans leur fuite, Egwene, l’apprentie Sage-Dame (« sagesse »), les accompagne, car elle a vu le comportement suspect de Mat et de Perrin. Moiraine accepte Egwene sans problème, ayant décelé en elle une très grande capacité à œuvrer avec le Pouvoir unique. Nynaeve, la Sage-Dame du village, qui croit à une manipulation des Aes Sedai et qui a la ferme intention de ramener les jeunes héros chez eux, accepte finalement la vérité — que Moiraine tentait de lui expliquer — lorsqu’un Myrddraal s’introduit dans l’auberge de Baerlon ; elle est alors contrainte de les suivre contre son gré pour les protéger, mais aussi parce qu’elle dispose du même don qu’Egwene.

Détails sur le produit

L’auteur

Robert Jordan est né à Charleston en Caroline du Sud. Il a servi deux ans pendant la guerre du Viêt Nam (de 1968 à 1970) dans l’armée américaine, ce qui lui a valu plusieurs décorations militaires. Après son retour du Viêt Nam, il étudie la physique dans une école militaire. Une fois diplômé, il travaille pour l’U.S. Navy en tant qu’ingénieur spécialisé dans le nucléaire. Il commence à écrire en 1977.

D’après l’auteur, le nom de plume Robert Jordan ne vient pas du personnage principal du livre Pour qui sonne le glas d’Ernest Hemingway, mais bien d’une liste qu’il a composée à partir de ses initiales1. Sous d’autres noms de plume, il a également écrit des romans historiques (signés Reagan O’Neal) et des westerns (signés Jackson O’Reilly).

Le , il a annoncé2,3 être atteint d’une maladie orpheline rare et grave, l’amylose, le traitement qu’il suivait pouvait lui laisser une espérance de vie moyenne de quatre ans. Mais le , Robert Jordan a finalement été emporté par la maladie

Informations complémentaires

Poids 0.400 kg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *