SAS Tuer le Dalaï-lama

SAS Tuer le Dalaï-lama

1,50

Gérard de Villiers

 

 

1 en stock

UGS : LIT-1056 Catégorie : Étiquettes : , , ,

Description

Le livre

A Dharamsala, petit bourg du nord ouest de l’Inde, au pied de l’Himalaya, refuge depuis 1959 du Dalaï-lama, chef spirituel et politique du Tibet, occupé par la Chine communiste depuis 1949, une Allemande, Hildegarde Wachter, convertie au bouddhisme, est violée et assassinée sauvagement.

Cela semble n’être qu’un fait divers, mais Hildegarde Wachter, c’était aussi une « taupe » du BND allemand. Le BND et la CIA envoient Malko enquêter sur cette mort suspecte. Il va découvrir que ce meurtre n’est que le dernier épisode de la lutte féroce qui oppose les Tibétains en exil au GUOANBU, le service secret de renseignement chinois.

Les chinois n’ont qu’une idée : se débarrasser à tout prix du Dalaï-Lama.Celui-ci a imaginé un stratagème pour déjouer leurs plans. Au lieu d’attendre sa disparition pour qu’un « collège de lamas » désigne sa réincarnation, ce qui pourrait se faire à son détriment. Les Chinois occupant le Tibet, il a décidé de nommer, de son vivant, son successeur.

Un jeune garçon qu’il a fait venir clandestinement du Tibet. C’est ce dernier, Shamar Situ, que les Chinois veulent identifier et liquider.

Pour, ensuite, s’attaquer au Dalaï-lama lui-même.

Ce combat féroce et feutré se déroule dans le milieu étrange des émigrés tibétains férus de magie, des hippies de tous les pays venus goûter au bouddhisme et au haschich et de tous les illuminés attirés par le bouddhisme tibétain.

Détails sur le produit

  • Éditeur : Editions Gerard de Villiers (1 octobre 2008)
  • Langue : Français
  • Poche : 300 pages
  • ISBN-10 : 2842678826
  • ISBN-13 : 978-2842678821
  • Poids de l’article : 200 g
  • Dimensions : 18 x 1.9 x 10.5 cm

L’auteur

De 1965, année du premier SAS,  » SAS à Istanbul « , à sa disparition en octobre 2013 Gérard de Villiers, l’auteur de cette série de livres d’espionnage, a écrit et publié 200 SAS. Il a côtoyé les services de renseignements de nombreux pays, des officiers de différentes armes, des diplomates, des chefs rebelles de tous bords. Présent sur le terrain des révolutions, des coups d’État, des guerres secrètes. Les détails, la précision et l’authenticité de ses informations sont sans égal. Une référence en géopolitique. Le héros, Malko Linge, propriétaire du château de Liezen, est un Prince Autrichien, agent de la CIA, fiancé à Alexandra, une blonde sulfureuse. Souvent accompagné dans ses missions de son fidèle majordome et garde du corps, le redoutable Elko Chrisantem. Documentés sur des faits réels, Gérard de Villiers a parcouru le monde entier pour écrire les 200 livres SAS que représente son œuvre. Un article de janvier 2013 paru dans The New York Times revient sur la longue et prolifique carrière de l’auteur et sur l’intérêt que portent les services secrets du monde entier à son œuvre. Certains des évènements décrits dans les aventures de SAS se sont étrangement produits, parfois presque à l’identique. Le journaliste Robert F. Worth, spécialiste du Moyen-Orient dans le grand quotidien américain, écrit :  » Gérard de Villiers, le romancier qui en savait trop.  »

 

Informations complémentaires

Poids 0,200 kg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *