Lettres familières d’Italie

Lettres familières d’Italie

2,50

Charles de Brosses

 

6 en stock

UGS : LIT-972 Catégorie : Étiquettes : , ,

Description

Le livre

Dans ces lettres datant de 1739, le “libertin président” fait part à ses correspondants de ses impressions sur Gênes, Milan, Venise, Florence, Naples, Tolède et Rome.
Il y aborde l’architecture, la musique et le chant, la peinture et la sculpture, mais les parties les plus drôles sont consacrées aux mœurs et au comportement des femmes, qu’elles soient courtisanes ou princesses.
Le tout est léger, ponctué d’anecdotes piquantes et très amusant à lire.

Le texte est suivi d’une notice biographique de Bernadette Dubois.

Plus d’informations sur le site de l’éditeur : http://www.andreversailleediteur.com/?livreid=746

Détails sur le produit

  • Éditeur : Editions Complexe (janvier 1999 )
  • Langue : : Français
  • Broché : 366 pages
  • ISBN-10 : 2870275676
  • ISBN-13 : 978-2870275672
  • Poids de l’article : 200 g

L’auteur

Nationalité : France
Né(e) à : Dijon , le 7/02/1709
Mort(e) à : Paris , le 7/05/1777
Biographie :

Charles de Brosses, comte de Tournay, baron de Montfalcon, seigneur de Pregny, de Chambezy, de Vezins et de Prevessin, dit « le président de Brosses », est un magistrat, historien, linguiste et écrivain français né à Dijon le 7 février 1709 et mort à Paris le 7 mai 1777.
Fils d’un conseiller au parlement de Bourgogne et petit-fils du jurisconsulte Charles Fevret, il fit ses humanités chez les jésuites de sa ville natale où il eut notamment pour condisciple Buffon, qui devait rester sa vie durant son ami le plus cher. Il étudia ensuite le droit et fut nommé, à vingt-et-un ans, conseiller à la grand’chambre du Parlement de Bourgogne.

En 1739-1740, il effectue un long périple en Italie, en compagnie de Jean-Baptiste de La Curne de Sainte-Palaye (1697-1781), du frère jumeau de celui-ci, Edmond de Lacurne (1697-1779), de Bénigne Le Gouz de Gerland, grand bailli dijonnais (1695-1774), Germain-Anne Loppin de Montmort, marquis de La Boulaye (1708-1767), et de Abraham-Guy de Migieu, marquis de Savigny (1718-1749), tous érudits et passionnés. À son retour, il épouse le 23 novembre 1742 Françoise Castel de Saint-Pierre, petite-nièce de l’abbé de Saint-Pierre, l’auteur de la Paix perpétuelle, fille du marquis de Crèvecœur, écuyer de la duchesse d’Orléans, parent du maréchal de Villars. Celle-ci meurt le 23 décembre 1761. Il épouse en secondes noces Marie-Jeanne Le Gouz de Saint-Seine (1747-1778) en septembre 1766. Il devient président à mortier au Parlement de Bourgogne, puis Premier président en 1775. Il rédigea l’Histoire des navigations aux terres Australes, compilation de tous les voyages alors connus dans les mers du Sud, précédée d’un plaidoyer en faveur d’une campagne de voyages d’exploration dans ces eaux afin d’y découvrir et exploiter le continent Austral qui, pour des raisons mécaniques, ne pouvait manquer de s’y trouver.De son voyage en Italie, il ramena l’ouvrage qui a le plus contribué à établir sa réputation, les Lettres écrites d’Italie.

Informations complémentaires

Poids 0,200 kg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.