Les silences du colonel Bramble

Les silences du colonel Bramble

2,00

André Maurois

 

 

1 en stock

Description

Résumé

Ce premier roman de Maurois, publié en 1917, ausculte sur un ton d’ironie charmante la vie d’un état-major britannique pendant la Première Guerre mondiale. Une honorable galerie d’officiers – gentlemen exposés à la mort, fantasques et spirituels, que l’auteur connaissait bien pour avoir servi comme agent de liaison en Flandres et en Normandie. Drôle, élégant, et finalement admiratif.

Fiche technique

  • Voir photos

L’auteur

André Maurois

Nationalité : France
Né(e) à : Elbeuf , le 26/07/1885
Mort(e) à : Neuilly-sur-Seine , le 09/10/1967
Biographie :

André Maurois, de son nom d’origine Émile Salomon Wilhelm Herzog, est un romancier, conteur et essayiste français.

Issu d’une riche famille d’industriels juifs alsaciens, Maurois a pour professeur au lycée de Rouen le philosophe Alain, à qui il sera redevable de son orientation esthétique. Il préfère en effet la carrière d’écrivain à la direction de l’usine familiale et s’illustre d’abord par des romans, Climats, Les Roses de septembre.

Interprète militaire et officier de liaison pendant la Première Guerre mondiale, il écrit en 1918 Les Silences du colonel Bramble, qui connaîtra un vif succès et qui sera suivi des Discours du docteur O’Grady. Les évènements de cette Guerre lui fournissent son pseudonyme « Maurois », nom d’un village du Nord de la France.

Mais c’est dans ses biographies que l’écrivain excelle : il les consacre, avec une fraternité inspirée, à des écrivains comme Shelley, Victor Hugo, George Sand ou Balzac, mais aussi à des personnages politiques comme Disraeli et le général Lyautey, ou scientifiques comme Alexander Fleming .

Il est également très apprécié dans le monde anglo-saxon pour ses Histoires d’Angleterre et des États-Unis. Il a en outre écrit une Histoire de France fort complète.

Il écrit également pour la jeunesse, avec Le Pays des trente-six mille volontés ou Patapoufs et Filifers. Le jeune illustrateur de ce dernier album, Jean Bruller, deviendra plus tard l’écrivain Vercors. Il est également l’auteur de plusieurs ouvrages de science-fiction comme Le Chapitre suivant ou Le Peseur d’âmes.

Il est élu à l’Académie française le 23 juin 1938, au fauteuil 26 qu’occupait René Doumic.

Il est enterré au cimetière ancien de Neuilly-sur-Seine.

Informations complémentaires

Poids 0,250 kg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *